Search
Lundi 21 aot 2017
  • :
  • :

Amal Cherif…La princesse à la voix d’or

amal photoVoix puissante et si unique, une beauté radieuse et une grande présence scénique. Cette perle lumineuse va faire rayonner la scène musicale en Tunisie.

Énergique et sensuelle, sa belle voix nous fait vibrer et ses prestations ne cessent de nous fasciner. Elle s’appelle Amal Cherif.

Comment votre histoire d’amour avec la musique a-t-elle démarré ?

Mon amour pour la musique occidentale et le rythme surtout  est  venu  naturellement de mon père. Il est musicien chanteur, il jouait de la batterie  dans un groupe de funk, je baignais dans la musique depuis toute petite. A la maison mon père avait  installé un petit studio de répétitions et je voyais souvent beaucoup de musiciens  chez nous  et moi la petite fifille à son papa j’étais toujours collée à lui, j’assistais donc  à toutes les répétitions  et concerts et je connaissais tout le répertoire  par cœur (même si je ne comprenais rien ), disons que j’étais la fan numéro un, il m’a tout appris .

Vous vous rappelez de votre toute première chanson devant le public ?

Je me rappel très bien de ma première prestation devant un public et d’ailleurs j’ai encore la cassette vidéo chez moi et ça reste l’un des moments les plus émouvant de ma vie et je dois dire que c’est grâce à mon frère que je suis montée sur scène pour la première fois et que j’ai surtout découvert ma voix.

J’avais 7 ans et demi et j’étais folle de Céline Dion j’écoutais en cachette tous les jours les chansons de son premier album en français avec Jeans Jacques Goldman et je me mettais devant le miroir avec une cuillère à la main comme micro et je chantais.

A la maison mon frère était le seul à me voir chanter, j’étais très timide et je ne savais pas que je possédais une belle voix et même devant mon père je n’osais pas chanter

Pendant les vacances d’hiver on est parti en famille à TABARKA. Dans l’hôtel il y avait plein de touristes français et allemands et ils avaient organisé un spectacle de chant et de danse avec plein d’enfants et d’adolescents. Moi bien sûr je ne me voyais pas du tout concernée parce que je pensais que je ne savais pas chanter.  Mon frère a pris l’initiative et il s’est dirigé  aux organisateurs pour leur dire que je chantais très bien Céline Dion et qu’ils devaient me voir sur scène. Ils ont donc tout fait pour me convaincre de participer à ce spectacle et mes parents n’en savaient rien. Le soir je suis montée sur scène pour chanter la fameuse chanson de Céline Dion  « Pour que tu m’aimes encore ». Au début j’étais vraiment nerveuse mais dès que j’ai ouvert la bouche j’étais tout de suite à l’aise, dans mon élément comme chez moi sur scène, je me suis lâchée et je bougeais très bien sur toute la scène, j’ai fait une incroyable prestation théâtrale malgré mon jeune âge, je regardais les gens dans les yeux avec des expressions d’une femme mure amoureuse et déchirée. A la fin le public  s’est levé et m’a applaudi très fort j’étais émue et tellement heureuse. A ce moment-là j’ai su que ma place était sur la scène et que mon but sera de pouvoir y monter le plus souvent possible pour partager ce plaisir avec les gens. Mon père était très ému et fier.

Aujourd’hui vous êtes une chanteuse hors normes, une voix d’or avec une présence sur scène digne des plus grandes stars de la musique. Quels sont les artistes qui vous ont influencé pour en arriver là?

Oh il y en a tellement !!  beaucoup d’artistes ont influencé ma vision , mes ambitions et ma culture si je dois en citer que quelques-uns je dirais les légendaires : Aretha Franklin, Tina Turner, Stevie wonder, James Brown, Ray Charles, Bob Marley … Les immortels du jazz : Chet baker, Betty carter et  Billie Holiday … et pour les artistes actuels le mouvement neo-soul me touche particulièrement comme  Erykah Badu, Jill Scott, D’angelo, Musiq Soulchild, Lalah Hathaway et Robert Glasper…et beaucoup d’autres.

Avec une voix si unique, qu’est ce qui vous manque pour produire un premier album ?

Ce qui me manque est ce qui manque à tous les artistes, chanteurs et musiciens en Tunisie, une vraie industrie musicale qui englobe la production, la défense des droits d’auteur,  l’infrastructure, un statut clair etc… En Tunisie le fait d’être artiste est  un combat en lui-même. Mais malgré les difficultés  et le manque de moyens je suis tout de même en train de travailler sur mon projet artistique, mes chansons qui sortiront bientôt, début 2015.  J’ai peur de dire album  mais ça reste un rêve de petite fille, un  Album trop beau pour être vrai. Enfin ça fait un moment que je travaille sur des compositions sur le piano toute seule aujourd’hui j’ai de la chance de pouvoir les travailler avec des artistes talentueux qui croient en moi et avec qui je partage la même vision, la même  passion et le grand amour pour la musique. Il y a aussi des collaborations et des surprises que je ne peux pas les dévoiler en ce moment, ça sera pour bientôt si tout vas bien inchallah .

Une petite parenthèse par rapport à l’importance de l’art et la situation de l’artiste en Tunisie :

Je crois fermement que l’art est très important dans toute société. En effet, l’art doit toujours avoir un but et un message qu’il soit direct ou indirect, il fait bouger les mentalités et contribue à améliorer le goût général  et le niveau intellectuel de la société, il éveille l’esprit  critique chez les gens sans oublier qu’il est le premier ambassadeur de tout pays dans le monde, on pourrait bien oublier le nom d’un président mais celui d’un chanteur reste toujours graver dans la mémoire, c’est l’identité même du pays. Mais aujourd’hui et malheureusement  en Tunisie les artistes, les vrais,  sont victimes d’ingratitude et d’absence de statut clair ils se battent pour créer et produire, pour pousser les limites  financière et même pour lutter contre les préjugés et la médiocrité sans oublier ce qu’on appelle « la prostitution artistique » qui consiste  à utiliser l’art pour des fins purement lucratives…Tout ça pour dire qu’aujourd’hui on doit bien s’occuper des vrais Artistes sérieux et engagés dans leur art et leur donner droit à la dignité, au soutien et au respect pour pouvoir  améliorer l’image du pays et les mentalités.

Le clip de « My name isEssebsi » a révélé votre talent caché d’actrice, Seriez-vous tenté par une expérience cinématographique ou télé ?

Les gens qui me connaissent et qui ont assisté à l’une de mes prestations ont surement dû remarquer que j’aime beaucoup danser et bouger sur scène.  Je n’ai jamais aimé rester sans bouger à juste chanter devant un micro. Mon amour pour la danse et le jeu d’acteur est aussi fort que celui du chant, d’ailleurs quand j’étais adolescente j’ai fait de la danse hip, moderne jazz et jusqu’à aujourd’hui je pratique la salsa. En effet, les artistes complets m’ont beaucoup influencé comme les grands de la scène Tina Turner , le grand Michael Jackson, James Brown ou  Beyonce. J’aime la scène et j’aime surtout divertir et émouvoir les gens.  J’adore vivre la chanson et jouer, et depuis que j’étais petite je rêvais de participer à une comédie musicale et de danser. Bref chanter et jouer en même temps c’est ma grande passion (souriante).

Avec l’expérience de My name is Essebsi j’ai pu vraiment mettre en œuvre les différentes disciplines artistiques  qui me passionnent qui sont le jeu, la danse et le chant  j’ai pu vraiment montrer  ma vraie personnalité artistique. Le réalisateur m’a laissé beaucoup de liberté, il a fait confiance à mon instinct et je me suis vraiment amusée comme toute l’équipe d’ailleurs. Le tournage du clip était un pur moment de plaisir un travail d’équipe soudée. Je me suis vraiment laissée emporter par  l’ironie, la folie  et la joie que dégage la chanson et surtout c’est quand on chantait. Je vous avoue que le résultat  m’a énormément  plu, je referai l’expérience avec grand plaisir sans hésiter, après pour une expérience cinématographique ou télé je ne sais pas si je suis prête ou si j’ai le talent qu’il faut mais je prends des cours de théâtre en ce moment et qui sait (souriante).

Quelles sont les prochaines étapes importantes de votre carrière ?

La prochaine étape sera la sortie de mes chansons inchallah, un projet artistique qui est très cher à mon cœur fait avec passion, soutien et amour. J’ai travaillé dessus avec des artistes que je respecte et apprécie énormément et je pense y avoir mis toute ma sincérité,  ma vision et ma maturité artistique. Il est composé de chansons arabes et d’autre en anglais. J’espère vraiment que les gens apprécieront.

Je pense qu’aujourd’hui j’ai besoin de m’identifier moi seule dans un produit artistique  les gens ne connaissent pas vraiment ma voix ni mon style,  ils m’ont surtout vu jusqu’à ici avec d’autres artistes. J’ai travaillé dur sur ce projet et j’espère pouvoir partager ce petit Bou de moi avec les gens inchallah.

Pour conclure cette interview, un petit mot pour vos Fans.

Je dirais plutôt mes amis avec qui je partage ma passion pour la musique. Je leur dis merci, merci de me soutenir ,merci de croire en moi et  je leur donne rendez-vous bientôt sur ma page fan Facebook pour découvrir mes nouvelles chansons qui sortiront dans pas longtemps début 2015  inchallah, où il découvriront mon univers artistique un peu fou (souriante) et je leur promet  plein de belles surprises. Je les invite aussi vivement à me donner leurs impressions , leurs commentaires et réactions sur ma page  et je leur donne rendez-vous bientôt sur scène inchallah pour partager avec eux l’essentiel même de ma passion qui est de leur procurer de la joie et leur faire passer de  l’émotion pour enfin pouvoir les divertir merci .

Sa très belle voix d’or nous envahit aux plus profond de nous-même. Son charme et sa présence nous séduisent. Sans exagération Amal Cherif se tient sur scène telle une princesse…à la voix d’or.

Vous pouvez également admirer la belle voix d’Amal Cherif sur Soundcloud.  (crédit photo : ONE TAKE)