Search
Mardi 22 aot 2017
  • :
  • :

Fête du Mouled, Entre Santé et Gourmandise !

Mariem Toukabri Nutritionniste Diététicienne

Mariem Toukabri Nutritionniste Diététicienne

A peine les fêtes de fin d’années sont finies, voilà venue la fête du Mouled, avec son aspect spirituel et religieux, mais aussi son fameux plat traditionnel « l’Assida ». Cette crème allant de l’Assida traditionnelle à base de semoule, du miel et de l’huile d’olive à celle moderne à base de pignons de pin d’Alep appelé « Zgougou ». Quelles sont les valeurs nutritionnelles du Zgougou et comment se régaler sans faire passer sa balance dans le mauvais sens ?

assida (1)

Le pignon de pin d’Alep est très riche glucides, en lipides de bonne qualité, essentiellement les acides gras mono et polyinsaturés, et en protéines végétales.

Les phytostérols présents dans les pignons de pin sont très bénéfiques pour le système cardio-vasculaire, Ils augmentent le taux du HDL (le bon cholestérol) et diminuent le taux du LDL (le mauvais cholestérol).

Ces grains de pin sont très riche sen sels minéraux tels que potassium, magnésium, phosphore et fer ; et en vitamines telle que la vitamine B1, essentielle pour le fonctionnement nerveux et cérébral.

Ils constituent également une bonne source de fibres qui jouent un rôle très important dans la régulation du transit intestinale.

Consommé avec modération, le pignon de pin d’Alep, est un allié minceur grâce à l’acide pinoléniques qu’il contient.  Ce composé aux propriétés coupe-faim, stimule la production d’hormone de satiété, contrôlant ainsi l’appétit.

Il faut savoir tout de même qu’un bol de crème de grains de pin d’Alep (Assida de Zgouzou) décoré de crème et de fruits oléagineux contient environ 590 calories tandis qu’un bol d’Assida sans décoration contient seulement 275 calories. Les personnes diabétiques, celles qui souffrent de dyslipidémie (un taux élevé de triglycéride ou de cholestérol) et celles en surpoids doivent faire attention quant à la consommation de l’Assida  et suivre quelques recommandations, à savoir :

  • Limitez la quantité de sucre ajoutée et préférez le sucre brun au sucre blanc.
  • Évitez l’utilisation du lait concentré qui reste un ingrédient facultatif dans les recettes de préparation de l’Assida.
  • Pour la décoration, contentez-vous d’un peu de fruits oléagineux (20g) et évitez la couche de crème pâtissière à la surface. Le cas échéant, si vous ne pouvez pas vous en passer, évitez la crème industrielle en poudre et préparez-là vous-même sans jaune d’œuf et sans trop de sucre.
  • Ne pas dépasser deux petits bols par jour, et pas plus que trois jours. L’un à la place du petit déjeuner (un bol d’Assida constitue un petit déjeuner complet et équilibré) et l’autre en guise de dessert après le déjeuner.
  • Conservez votre Assida dans des bols fermés, au sec et au froid, et décorez-les au moment de la présentation.

                                                                         Mariem Toukebri

Nutritionniste Diététicienne